mardi 24 avril 2012

The end ?


Pourquoi cette mésaventure chez Blogger ? Pourquoi ce sabordage intentionnel de la plateforme des blogs ?
Dans cette 'petite URSS' longtemps décriée et aujourd'hui copiée, la liberté de chacun d'apporter un semblant de desing est elle compromise. L'abandon des images d'accueil où figurait le titre personnel est depuis quelques jours reléguée à la froideur obligée de l'impersonnel. Une sorte de tchador commun à tous sans distinction de qualité. Ainsi, si tous les commerces en ville affichaient une enseigne similaire et que tous les produits proposés montraient un packaging identique, le commerce en prendrait un coup ! Sommes-nous rendus au titre de numéros sur Terre où seulement l'ID serait en ligne afin d'effacer nos différences culturelles ? Cette intention appliquée ne relève en rien d'un 'sondage d'opinions' préalable ni d'une qualité supérieure proposée à toutes & tous, ni d'une 'meilleure fonctionnalité' des paramètres. C'est ce qui s'est passé pour le défunt Myspace où les dernières visites et commentaires datent de novembre 2010. Une sorte de 'Fukushima googleisé' où seuls les nucléides portent à disparaître dans le silence le plus total.

11 commentaires:

Blogger huemaurice7 a dit...

Monday, 23 Avril, 2012

Une partie de Fukushima sera encore supérieure à 20 millisieverts / an d'ici 20 ans

C'est selon le ministère de l'Economie, du Commerce et l'Industrie (METI), qui continue d'être en charge de réglementer l'industrie nucléaire parce que la nouvelle et (soi-disant) l'amélioration de l'Agence de réglementation nucléaire dans le cadre du ministère de l'Environnement est encore loin d'être vu ou entendu (et probablement de ne pas être vu ou entendu pendant un temps très long, que les choses vont à ce moment). En regardant la carte de rayonnement que le Ministère a publié le 23 Avril 2012, une partie de Namie-machi, Iitate-mura, Okuma-machi, Futaba-machi et continuera à être de plus de 20 millisieverts par irradiation externe par an. Ils sont fondamentalement les mêmes zones qui sont en rouge dans la carte à partir de Mars 2012 (100 millisieverts par an et plus). A noter également que les niveaux de rayonnement de l'air dans la plupart des Date de la ville et la ville de Fukushima sera toujours supérieure à 1 millisievert par an 20 ans à compter de maintenant. Dans le black-out de l'information (naturelle et intentionnelle) juste après le 11 Mars, 2011 tremblement de terre / tsunami / accident nucléaire, les gens à l'intérieur du rayon de trois kilomètres de l'usine, puis 5, 10, rayon de 20 kilomètres, ont fui dans la direction de la zone rouge sur la carte le long de la route 114 à Namie-machi. Certains ensuite pris la route 399 à Iitate-mura, puis à Date Ville, d'autres par le biais Kawamata-machi sur le chemin de la ville de Fukushima. Comme le maire de Namie-machi dit dans la commission d'enquête mis en place par la Diète, les gens ont été irradiés inutilement parce le gouvernement n'a pas dit une chose au sujet du rayonnement (autre que bien sûr, "pas d'effet immédiat sur ??la santé"). Les cartes de simulation du METI sur les niveaux de radiation d'air dans les zones à l'intérieur et autour des zones d'évacuation à Fukushima, sur la base des relevés aériens fait en Novembre 2011 (étiquettes pour les municipalités sont de moi): les niveaux de rayonnement Air que de Mars 2012:

http://ex-skf.blogspot.fr/

24 avril 2012 à 13:44  
Blogger huemaurice7 a dit...

The Economist: «Astounding» que la santé des gens près de Fukushima Daiichi ne sont pas suivis

Il y avait un large soutien pour une idée, poussé par des fonctionnaires de Namie, de donner des livres à chacun de garder la trace de leurs antécédents médicaux. C'est incroyable ce qui n'a pas déjà été fait.

Titre: Programme post-crise au Japon: lente agonie
Source: The Economist
Auteur: HT
Date: 24 avril 2012, 06:50

«Ils ne peuvent être japonais!" Un journaliste de Tokyo chuchota à l'oreille de ton caustique de votre correspondant en entendant le volume inhabituel de cris et de chahut à un bien-assisté mairie réunion. [...]
Le 21 Avril les résidents de Namie dans Nihonmatsu, où ils ont été déplacés depuis l'évacuation, étaient scandaleusement franche. [...] L'agonie de l'évacuation, et le sentiment d'impuissance et de frustration qu'il a engendré, sont palpables.
[...] Il y avait un large soutien pour une idée, poussé par des fonctionnaires Namie, de donner des livres à chacun de garder la trace de leurs antécédents médicaux. C'est incroyable ce qui n'a pas déjà été fait.
[...] "Nous avons été mentalement, spirituellement et moralement détruit," a crié un homme sous les applaudissements. Il a déclaré que le seul moyen Parlement pourrait être rappelé à quel point leurs vies ont été touchées serait de déplacer la Diète de la zone proche de Fukushima rayonnée Dai-ichi.
[...] Dans leur colère ouvertement, ils peuvent ne pas sembler très japonais. Mais certains se demandent si le gouvernement se souvient qu'ils sont des citoyens du Japon à tous.

http://enenews.com/the-economist-astounding-that-health-of-people-near-fukushima-daiichi-not-being-tracked

24 avril 2012 à 13:45  
Blogger huemaurice7 a dit...

Réservez avant le travailleur Fukushima:Le fond du réacteur à Daini est peut être «brisé» - Les rumeurs d'explosion possible.

Extraits du livre par Tomohiko Suzuki, traduit par Fukushima Diary :

Fukushima Daini, 2F comme ils l'appellent, est très mystérieuse. Quelque chose a dû se passer là-bas.

2F [Daini] est que les contaminés.

Il y a 4 réacteurs en 2F [Daini] et tous sont arrêtés. Le système de refroidissement y fonctionne correctement et la température y est stable, mais c'est seulement le réacteur 4 d'avoir été récupéré. Pour recueillir les commentaires des entreprises de sous-traitance, j'ai demandé au sujet de la situation de contamination pour les travailleurs de TEPCO. Ils se sont tournés d'être impuissant.
"Oui, c'est vrai... Je me demande pourquoi il est si contaminé. Le rez-de l'exploitation sur le bouchon supérieur et de béton de blindage sont incroyablement contaminés. L'eau est encore dans le socle (= La chambre sous pression Vissel [sic]). "
Un employé retraité d'une compagnie d'électricité a dit: «Si l'eau est dans le socle, cela signifie que le récipient sous pression a une pression excessive. La tige de commande ou de tuyaux sont gravement endommagées. Le fond du réacteur est percé. Comme à Fukushima Dai Ichi, il est rationnel de penser qu'il y avait une explosion d'hydrogène. "
Toshiba devrait entrer réacteur 3, à la fin de Décembre, mais ils n'ont pas.
Après Hitachi est allé dans le réacteur 4 à la fin de Août, le bruit se répandit que le réacteur a peut-être explosé.
Médias ont tenté de rendre compte, mais ils ne pouvaient pas confirmer.
Seuls les travailleurs des usines de peu de gens savent la situation actuelle. 2F [Daini] semble normal, mais les entreprises de sous-traitance pour contourner le bâtiment ont tous dit que c'est suspect.

http://enenews.com/book-by-fukushima-worker-bottom-of-daini-reactor-may-be-broken-through-rumors-of-possible-explosion

24 avril 2012 à 13:46  
Blogger huemaurice7 a dit...

2 ans plus tard - Un professeur: Les microbes dans le Golfe du Mexique attaquent les choses autres que le pétrole ? Très forte augmentation de crabes et de homards avec des appendices qui tombent - La forte incidence de la crevette sans yeux ... Plus (VIDEO)

Crustacés - Le biologiste Darryl Felder, Département de biologie à l'Université de Louisiane à Lafayette: «Ma crainte est que ces incidents antérieurs de lésions pourraient être traçables aux microbes, et mes questions sont, avons-nous modifié les populations microbiennes dans le voisinage du puits par l'introduction de cette quantité massive de pétrole et, ce faisant, les microbes provoquent d'attaquer les choses autres que le pétrole "-? Avril 19, 2012

Titre: Oil Spill Golfe: la répression BP évasion Execs que Fallout à partir en cas de catastrophe continue d'influer sur Sea Life
Source: Democracy Now
Date: 23 avril 2012

AMY GOODMAN: [...] L'impact de la catastrophe continue de se dérouler pour les résidents de la région et de la faune. Les scientifiques disent que les crevettes, les poissons et les crabes dans le golfe du Mexique ont été déformés par les produits chimiques libérés lors de la marée noire. Un commercial fisherperson a déclaré à Al Jazeera que la moitié des crevettes pêchées au cours de la saison dernière étaient la crevette blanche sans yeux.
SCOTT EUSTIS: Nous avons quelques preuves de la crevette déformé, ce qui est un autre impact sur le développement, afin que les crevettes grand-mère a été exposée à l'huile tandis que la mère a été en développement, mais c'est le petit-fils de la crevette qui a été exposée grandit sans yeux.
[...]
Dahr Jamail: Nous avons récemment rencontré des informations très, très inquiétantes de scientifiques dans la région du Golfe. Vous savez, la première personne sur qui je suis tombé est le Dr Jim Cowan avec la Louisiana State University, et il a travaillé sur un projet, obtenir son financement de l'État de la Louisiane Département de la faune et de la pêche. Et il y a eu, effectivement, pendant de nombreuses décennies, l'échantillonnage de vivaneau rouge, qui est un poisson très populaire dans l'industrie. Et il a été constaté que avant la catastrophe BP en Avril 2010, celle de tous les vivaneau rouge, il a été l'échantillonnage, il a été de trouver le point à un dixième [0.1] de 1 pour cent le vivaneau à venir avec des lésions et d'autres types de problèmes. Après le déversement, qui est passé à entre 2 et 5 pour cent de tous les échantillons.

(suite en dessous:)

24 avril 2012 à 13:48  
Blogger huemaurice7 a dit...

Cela signifie une augmentation comprise entre 2.000 et 5.000 pour cent, et, dans certains domaines, autant que 20 pour cent, a t-il dit, dans d'autres domaines qui ont un impact extrême, où le pétrole et des dispersants est venu dans la ville voisine de la rive, du plus grand nombre que 50 pour cent des poissons échantillonnés. Très, très inquiétantes les informations de là-bas.
Et puis, un autre médecin avec qui j'ai parlé, le Dr Darryl Felder avec l'Université de Louisiana-Lafayette, il a aussi avant et après-échantillons. Il a travaillé autour de la zone de tête de puits Macondo sur le fond de la mer grâce à une subvention de la National Science Foundation, qu'ils voulaient lui pour enquêter sur tout l'impact de forage global sur les espèces dans la région. Et oui, il avait le crabe en haute mer, le homard en haute mer, les crevettes de la mer profonde, d'avant le déversement, puis de nombreux voyages d'échantillonnage de nombreux après le déversement. Et qu'est-ce qu'il a trouvé était de toute évidence un accroissement très, très grand nombre de trouver le crabe et le homard, etc, qui avait des branchies noires, qui avait appendices tombent , les taches de nouveau similaires sur leurs coquilles, et à nouveau comparable à ceux obtenus pas trop différent du Dr Jim Cowan, en ce que lorsque l'huile, que l'huile beaucoup plus naturelle introduite dans l'environnement, couplée avec les dispersants (corexit), qu'il est la cause de ces lésions qui sont des terriers dans la carapace et les coquilles et de manger dans la cire des coquilles, provoquant une augmentation des microbes qui ne mangent huile. Non seulement sont-ils de pas manger seulement du pétrole, mais de manger dans les coquilles, puis les parasites et les maladies et d'autres maladies se forment.
Et puis, enfin et je pense que le plus inquiétant, que vous avez déjà abordé, la crevette sans yeux. Nous constatons l'incidence très, très grand nombre de crevettes sans yeux maintenant surgissent pas seulement en Louisiane, mais dans l'Alabama et du Mississippi, et pas seulement côtière, mais encore loin terre-mer. Et quelques-unes des crevettes que nous voyons, sont venues à partir d'un crevettier en Louisiane qui ont été prises 400 livres de crevette blanche à un cran en Septembre dernier, juste à côté de la périphérie de la baie de Barataria. Et qui a été de 400 livres de crevettes, les crevettiers nous a dit que tous étaient sans yeux. Donc, très, très troublantes conclusions. Et malheureusement, nous nous attendons à en découvrir que plus en continuant.
[...]
Feinberg est sur son chemin, parce que tant de gens à travers la région sont furieux de la façon dont il a géré la plupart des revendications. [...]
J'ai parlé à Ryan Lambert, qui dirige une des plus grandes entreprises de pêche affrétés dans le Sud-Est tout entière, et il a dit, "Hé, nous allons devant les tribunaux. Ils ont détruit mon entreprise. Elle ne s'en remettra pas. Je n'ai pas vu un seul omble de fontaine dans les trois mois. C'est la première fois que je n'ai jamais connu ça dans ma vie. C'est 90 pour cent du poisson que nous pêchons. Alors bien sûr, je vais aller devant les tribunaux, parce que ce qu'ils m'ont offert, franchement, était insultant. "

http://enenews.com/2-years-later-concern-in-gulf-that-microbes-are-attacking-things-other-than-oil-very-large-increase-in-crab-and-lobster-with-appendages-falling-off-high-incidence-of-eyeless-shrimp-more

24 avril 2012 à 13:48  
Blogger huemaurice7 a dit...

Nouvelle Interview: Fukushima pose un risque mortel pour la côte ouest américaine, a déclaré le sénateur - Une autre bombe prête à exploser - l'extrême vulnérabilité nucléaire, en particulier dans le réacteur n ° 4

Ron Wyden nucléaire de visite sur le terrain
Source: Oregonian
Auteur: Comité de rédaction
Date: 23 avril 2012

Oregon sénateur Ron Wyden de récent voyage d'une journée le terrain de Tokyo à la zone de dévastation nucléaire du Japon est une valeur d'au moins une semaine dans le récit. Lapin adapté avec un appareil respiratoire pour se protéger contre l'exposition aux rayonnements, Wyden a traversé les ruines de Fukushima Dai-ichi complexe et vu ce que quelques-uns de l'Ouest ont vu: une autre bombe prête à exploser.
Le sénateur n'est pas généralement alarmiste, mais ses notes de terrain, suivies de lettres au secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et secrétaire à l'Energie Steven Chu, un signal d'alarme. Ils brossent un tableau de la vulnérabilité nucléaire extrême, en particulier dans le réacteur n ° 4 [...]
Wyden a terminé sa tournée en demandant au Japon, avec exhortations écrites à l'aide de Clinton et Chu, pour accélérer fortement un nettoyage qui devrait prendre 10 ans de plus. Sa crainte est que un autre grand événement sismique va déclencher une autre catastrophe avant le nettoyage est complété - exposer l'Oregon et de la côte Ouest au risque potentiellement mortel.
"Qu'avons-nous appris la première fois, c'est que les fuites de radioactivité rapidement," a t-il dit Le vendredi Oregonian. "Si (n ° 4) ruptures maintenant, il pénètre dans l'air, et c'est très troublant pour nous dans l'Oregon. Ce ne doit pas arriver. "[...]
Lire le rapport ici
Wikipedia sur l'Oregonian: "Le plus grand journal de l'Oregon et le Pacifique Nord-Ouest par la circulation et le 19 plus grand quotidien du pays."
Voir aussi:
Etats-Unis Questions sénateur Communiqué de presse sur les piscines de combustible usé Fukushima - demande instamment au Japon d'accepter l'aide internationale - met en garde contre la situation pire que rapportés après plante tournée Avril 16, 2012
Reuters Alert: "dommages Fukushima laisse combustible usé à risque» les États-Unis Législateur - "Bien pire que ce qu'il devrait" - Sacs de protection de roche que par le tsunami Avril 16, 2012
MISE À JOUR: Pas de carburant mobile a passé au n ° 4 jusqu'en 2014 au plus tôt - Jusqu'à 10 ans pour l'enlèvement du combustible à partir de toutes les piscines - construction du réacteur doit être démoli (VIDEO) Avril 17, 2012
WSJ: situation très dangereuse à Fukushima Daiichi a déclaré le sénateur - qui prennent des années pour retirer le carburant "comporte un risque extraordinaire et continue" - Pas de commentaires des Tepco, le Japon gouv - Quake pourrait envoyer des bâtiments de tumbling, résultant en un «encore plus la libération de rayonnement " Avril 17, 2012
Le sénateur sur la télévision nationale: Je suis tellement préoccupé par la piscine de combustible Unité 4 - plan de Tepco doit être accéléré - "Il est très clair qu'il ya des questions de santé importantes qui doivent être abordés aujourd'hui"
(VIDEO) Avril 17, 2012

http://enenews.com/just-in-senator-fears-us-west-coast-at-lethal-risk-from-fukushima-extreme-nuclear-vulnerability-especially-in-reactor-no-4
---------------------
Pourquoi "l'aide internationale" se fait-elle discrète au lieu d'intervenir de force contre cette bombe à retardement ? Parce qu'elle soutient de toute ses forces une dépopulation massive et planétaire qu'elle a créé avec l'argent du peuple.

24 avril 2012 à 13:50  
Blogger huemaurice7 a dit...

Lundi 23 avril 2012

Forum économique mondial met en garde au Japon : Ne laissez pas l'énergie nucléaire

De Kyodo News anglais
Forum économique mondial met en garde au Japon sur le passage de l'énergie nucléaire

Genève, le 23 avril, Kyodo

"if Japan turns away from nuclear power rapidly, the country would put its energy security at risk, calling instead for efforts to strengthen the safety of its nuclear power plants over the long term."
Le Forum économique mondial averti lundi que si le Japon se détourne de la centrale nucléaire rapidement, le pays aurait mis sa sécurité énergétique en péril, à appeler au lieu de cela pour les efforts déployés pour renforcer la sécurité de ses centrales nucléaires à long terme.

Dans un rapport de l'organisation connue pour son rassemblement annuel des politiques et des chefs d'entreprise dans la station suisse de Davos est appelé pour la transparence des informations pertinentes en assurant l'indépendance des organismes de réglementation nucléaires au Japon, tout en prônant la nécessité d'une plus grande implication de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Le forum a souligné que la catastrophe à Fukushima Daiichi centrale de Tokyo Electric Power Co. nucléaire déclenchée par le tremblement de terre de mars 2011 et le tsunami qui a accru les préoccupations du public à la sécurité des centrales nucléaires et conduit le public et les décideurs de la politique énergétique du pays en question.

Article complet pour les abonnés uniquement à Kyodo News.
http://ex-skf.blogspot.fr/
--------------------------
Et si demain quelque chose tombe sur les tuyauteries extérieures d'une centrale nucléaire dans le monde, ils diront que c'est la faute au 'quelque chose qui a tombé' mais pas a l'incapabilité des constructeurs/ingénieurs/savantologues de monter les tuyauteries sur vérins et de les protéger par un mur !
Ainsi le choix de dire la vérité sur ce qui s'est réellement passé est-il relégué aux oubliettes loin derrière le commerce.

24 avril 2012 à 13:51  
Blogger huemaurice7 a dit...

Dimanche 22 avril 2012

Robert Alvarez: « La catastrophe nucléaire de Fukushima est loin d'être terminée »

Du Huffington Post (4/22/2012):

Passé de combustible de réacteur, contenant environ 85 fois plus de radioactivité de longue durée de vie que celle sorti de Tchernobyl, toujours assise dans les piscines vulnérables aux tremblements de terre.

Plus d'un an après la Fukushima, la catastrophe nucléaire a commencé, l'actualité médiatique ne fait que commencer à comprendre que les dangers pour le Japon et le reste du monde sont loin d'être terminés. Après des avertissements répétés par d'anciens hauts fonctionnaires japonais, des experts nucléaires et maintenant un sénateur américain, il s'enfonce en ce que le combustible nucléaire irradié stocké dans les piscines de combustible usé au milieu des ruines du réacteur présentait des dangers bien plus grands que les noyaux fondus. C'est pourquoi :

• Presque tous les assemblages de combustible usé soit: 10 893 attendent dans les piscines vulnérables les futurs tremblements de terre, à la radioactivité environ 85 fois plus longue que le sort de Tchernobyl

• Plusieurs piscines sont à 100 pieds au-dessus du sol et sont complètement ouvertes à l'atmosphère parce que les bâtiments du réacteur ont été démolis par des explosions. Les piscines pourraient éventuellement se renverser ou leur effondrement faire des dommages structurels, couplé avec un autre puissant tremblement de terre.

• La perte d'eau, exposant le combustible usé va entraîner une surchauffe et provoque la fonte et enflammer son revêtement métallique de zirconium, entraînant un feu qui pourrait déposer de grandes quantités de matières radioactives sur des centaines, voire des milliers de kilomètres.

Ce n'était pas perdu le sénateur Ron Wyden (D -OR), qui, après avoir visité le site le 6 avril, a écrit à l'Ambassadeur des États-Unis au Japon, Ichiro Fujusaki, qui « perte de confinement dans l'une de ces piscines... pourrait entraîner une version encore plus grande de rayonnement que l'accident nucléaire. »

L'urgence de la situation est exacerbée par l'activité sismique en cours où les 13 séismes de magnitude 4.0-5,7 ont eu lieu au large de la côte nord-est du Japon entre avril 14 et 17. C'est la norme depuis le premier tremblement de terre et le tsunami a frappé le site de Dai-Ichi le 11 mars de l'année dernière. Les plus gros tremblements de terre sont censés se rapprocher de la centrale électrique.

(suite en dessous:)

24 avril 2012 à 13:52  
Blogger huemaurice7 a dit...

Le combustible nucléaire est extrêmement radioactif et doit être manipulé avec beaucoup de soin. En quelques secondes, une personne non protégée un pied loin un seul fraîchement retiré passé carburant recevrait une dose mortelle de rayonnement en quelques secondes. Comme un des matériaux des plus dangereux de la planète, le carburant usé de réacteur nécessite un permanent isolement géologique pour protéger les humains pendant des milliers d'années.

Depuis 26 ans, le réacteur de Tchernobyl a explosé et a pris feu en libérant d'énormes quantités de débris radioactifs et a sérieusement contaminé les zones à plus de mille milles plus loin. Chernobyl a révélé la folie de ne pas avoir une barrière supplémentaire d'épaisseur de béton et d'acier entourant le cœur du réacteur qui est nécessaire pour les centrales modernes, aux États-Unis, au Japon et ailleurs. L'accident de Fukushima Dai-Ichi a révélé la folie de plusieurs centrales nucléaires dans une zone de tremblement de terre de grande conséquence de fonctionnement tout en stockant les énormes quantités de combustible usé hautement radioactif dans les mares vulnérables, élevés au-dessus du sol.

Ce que ces deux accidents ont en commun est la contamination généralisée de l'environnement au césium-137. Avec une demi-vie de 30 années, le Cs-137 dégage une radiation pénétrante, car il se désintègre et peut rester dangereux pendant des centaines d'années. Une fois dans l'environnement, il imite le potassium comme il s'accumule dans la chaîne alimentaire. Lorsqu'il pénètre dans le corps humain, environ 75 pour cent pavillons dans le tissu musculaire, avec, peut-être, le muscle plus important étant le cœur.

La semaine dernière, Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a révélé des plans visant à supprimer 2.274 assemblages de combustible usé des réacteurs endommagés qui prendront probablement au moins une dizaine d'années à accomplir. La première priorité sera la suppression du contenu de la piscine n° 4. Cette piscine est structurellement endommagée et contient environ 10 fois plus de césium-137 que celui sorti de Tchernobyl. La suppression du combustible nucléaire usé du réacteur n° 4 est optimiste et devrait commencer à la fin de 2013. Une quantité importante de construction pour enlever les débris et de renforcer les bâtiments réacteur structurellement endommagés, particulièrement les zones de manipulation des combustibles, sera nécessaire.

Aussi, ce n'est pas sûr de garder 1.882 assemblages de combustibles contenant ~ 57 millions de curies de radioactivité de longue durée de vie, y compris près de 15 fois plus de cs-137 que sorti de Tchernobyl dans les pools élevés à réacteurs, 5, 6 et 7, qui n'ont pas vécu les effondrements et les explosions.

La principale raison pourquoi il n'y a donc une grande partie du combustible sur le site de Da-Ichi usé qui est le plan pour l'envoyer au large pour recyclage le nucléaire qui s'est effondré. Il devait pour aller à l'incomplète usine de retraitement de Rokkasho, juste au sud du site nucléaire de Fukushima, où le plutonium serait d'être extrait comme combustible pour les réacteurs « rapides ». Ce régime est basé sur longtemps discréditant les hypothèses qui fournit de l'uranium mondial pourraient être rapidement épuisés et qu'une nouvelle génération de réacteurs « rapides », qui a tenu la promesse de faire plus d'essence qu'ils utilisent, serait nécessaire. Au cours des dernières 20 années les coûts de la Rokkasho ont triplé avec 18 retards importants. Les disponibilités mondiales d'uranium seront épuisées depuis longtemps. En outre, en novembre de l'année dernière, projet de réacteur « rapide » du Japon Monju a été annulé pour des raisons de coût et de sécurité--un coup majeur à ce régime dans son ensemble.

(suite en dessous:)

24 avril 2012 à 13:53  
Blogger huemaurice7 a dit...

La dure réalité, si le plan de TEPCO est réalisé, c'est que presque tout le combustible irradié à la Da-Ichi, contenant certaines des plus grandes de la radioactivité sur la planète restera indéfiniment dans les mares vulnérables. TEPCO veut stocker le combustible usé des réacteurs endommagés dans la piscine commune et seulement à la station de séchage, stockage fût lorsque la capacité de la piscine commune est dépassée. À cette époque, la piscine commune est à la capacité de stockage de 80 pour cent et exigera la suppression des SNF pour faire place. Plan de TEPCO est de minimiser les stockages secs en tonneaux autant que possible et de s'en remettre indéfiniment sur storage pool vulnérables. Sénateur Wyden les découvertes que le plan de TEPCO pour assainissement risque extraordinaire et continue et judicieusement recommande cette récupération du combustible usé dans l'existant sur place passent des piscines de combustible de stockage plus sûr... dans des fûts de secs devraient être une priorité. Malgré la destruction énorme depuis le séisme et le tsunami, peu d'attention a été versé sur le fait que les fûts de combustible sec neuf sur le site de Fukushima Da-Ichi étaient indemnes. C'est une leçon importante, que nous ne pouvons ignorer.
Quelques précisions :
Il n'y a pas 7 réacteurs à la centrale nucléaire de Fukushima I. Les réacteurs 7 et 8 ont été prévus, mais le plan a été abandonné après la catastrophe du 11 mars 2011. Leur construction devait débuter en avril 2012.
Usine de retraitement de Rokkasho est situé à environ 280 kilomètres au nord de la centrale nucléaire de Fukushima 1 .
TEPCO a des plans pour fûts secs, mais ils doivent être utilisés pour supprimer des assemblages de combustible irradié de la piscine de combustible usé commun pour faire de la place pour les assemblages de combustible pour les piscines de combustible usé dans les réacteurs 1 à 4.

http://ex-skf.blogspot.fr/
---------------------
"supprimer 2.274 assemblages de combustible usé des réacteurs endommagés qui prendront probablement au moins une dizaine d'années à accomplir." (excusez de ne pas rire à cette idiotie, comment une telle chose est possible de se dérouler si longtemps sans tremblements de terre ??! Le Japon a reçu plus de 18.000 tremblements de terre en 2011 !).

24 avril 2012 à 13:54  
Blogger huemaurice7 a dit...

Mardi 24 avril 2012

L'Ukraine veut « Revitaliser » la Chernobyl zone

Le Premier ministre Azarov l'Ukraine veut ramener les résidents aux « maisons abandonnées, villes et zones résidentielles » dans « les territoires contaminés adjacents à la centrale nucléaire de Tchernobyl à l'adresse de l'estropiée ».
Il a attendu bien au moins de 26 ans, contrairement au gouvernement national japonais.
De RIA Novosti (23/04/2012) :

Ukraine travaille actuellement sur un programme gouvernemental visant à modifier des territoires contaminés adjacents à l'infirmité de Tchernobyl, le premier ministre, Mykola Azarov, a déclaré lundi.
Selon les experts, le niveau de rayonnement dans la zone d'exclusion de Tchernobyl a considérablement diminué ces dernières années, Azarov dit, ajoutant qu'à l'extérieur de la zone d'exclusion il n'y aucune des zones habitées dans la région de Kiev avec des niveaux élevés de rayonnement.
« Il y a de bonnes raisons pour revitaliser, "donner un second souffle" de ces maisons abandonnées, les villes et les zones résidentielles. Ce sont des places de travail supplémentaires et des revenus supplémentaires pour notre budget », a déclaré Azarov.
Fin mars, le président de Viktor Ianoukovytch l'Ukraine dit que le pays commence la construction d'un nouveau sarcophage à la centrale nucléaire Tchernobyl le 26 avril, le 26e anniversaire de la catastrophe nucléaire.
Coût de 935 millions d'euros (1,2 milliard de dollars) pour construire le sarcophage de Chernobyl. La plupart de l'argent a été soulevé par un lecteur de don entre les gouvernements du monde, a conclu l'an dernier, avec l'Ukraine contribue seulement 6 pour cent du total.
Construction de la Chambre de confinement, une usine de métal 105 mètres de haut et de 260 mètres de long qui permettra de couvrir le réacteur, doit être terminé d'ici à 2015, fonctionnaires ukrainiens dit plus tôt.
Le réacteur détruit était couvert par un mois de chambre de confinement béton après la catastrophe de 1986, mais l'installation a depuis été pourri et maintenant menace de fuite de rayonnement.

http://ex-skf.blogspot.fr/2012/04/ukraine-wants-to-revitalize-chernobyl.html

24 avril 2012 à 14:21  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil